Bandeau inférieur

Découvrir Montlaur/Histoire & Patrimoine/Histoire

Histoire


Le nom "Montlaur" vient du latin "monte lauro" qui signifie "mont des lauriers".

Au moyen âge, le domaine de Montlaur était partagé entre la seigneurie laïque (la chevalerie) et la seigneurie ecclésiastique (l'église).

Montlaur était divisé en 4 juridictions médiévales :


- Deux seigneuries laïques perchées et fortifiées assurant la protection physique :
* Le Mont des Lauriers (Montlaur), Château-fort défensif de 211 m.
* Honor de Pech Bouson (Belberaud), Château-fort défensif de 197 m.

- Deux seigneuries ecclésiastiques assurant la protection spirituelle de la population :

   * La "Salvetat" de Saint Lauthier : C'est une salvetat de plaine à vocation agricole créée par les moines de Notre Dame de Daurade de Toulouse.

   * La "Salvetat" de Maravals (mala vallis : mauvaise vallée boisée inquiétante): C'est une salvetat de plaine à vocation agricole créée par les moines de l'Abbaye de St Pons de Thomières .

A l'époque féodale, les seigneurs laïques établissaient des legs (donations pieuses) en faveur de l'église (parcelles à défricher, espace forestier). Ces dons furent à l'origine des créations des Salvetats (villages fondés par l'église).
Les deux puissances féodales s'entendirent pour fonder des centres de vies communautaires mixtes (pariage).
La population vivait ainsi sous la protection physique du château fort dans le village "perché" (le Mont des Lauriers) et sous la protection spirituelle de l' église dans les salvetats (Maravals et St Lauthier).
Cette association médiévale entre le village perché (castra) et les villages de plaines (les salvetats) donna naissance au village mixte : MONTLAUR ST LAUTHIER.

(Source : étude d'O.BEDOS)